Les finances et le budget de la commune

Les grands principes du budget communal

Le budget de la commune est voté par le Conseil municipal tous les ans, au mois de mars (sauf pour les années d'élections municipales où le vote peut être retardé).

Le budget est bien sûr préparé bien en amont, notamment par la commission finances élargie à l'ensemble des adjoints et aux chefs de service. Celle-ci examine séparément le budget de fonctionnement (les dépenses "courantes", de personnel, d'entretiens, etc.) et le budget d'investissement (les constructions et aménagements nouveaux, etc.)

En attendant le vote du budget en mars, le maire a le droit d'engager des dépenses dans la limite du 1/4 des dépenses d'investissement de l'année précédente pour ne pas bloquer la commune pendant les 4 premiers mois de l'année.

De même, pour adapter le budget aux évolutions en cours d'exercice, le Conseil municipal peut voter une ou plusieurs décisions modificatives (souvent une en été et une en fin d'année).

Notons que, contrairement à celui de l'État, le budget communal (comme celui de toutes les collectivités territoriales) ne peut être qu'équilibré. Tout déficit est interdit !

Enfin, il faut bien comprendre que c'est la différence entre les recettes (produits des impôts et taxes, subventions, facturation des services comme la cantine…) et les dépenses de fonctionnement qui, avec le recours à l'emprunt, permet d'alimenter la section d'investissement - et donc l'amélioration du cadre de vie des citoyens. D'où l'intérêt d'une gestion rigoureuse des finances communales…

         Présentation du budget 2022