Bienvenue à Mardié

Entre Loire et forêt, à 12 km d'Orléans, dans le périmètre du Val de Loire patrimoine mondial de l'UNESCO, Mardié a gardé un caractère rural assez marqué et demeure, par bien des aspects, un “village” où il fait bon vivre.

Pour en savoir plus…

Inondations


État des eaux

Sur notre commune, la crue du Cens et du canal est totalement terminée (niveaux fluctuants mais proches de la normale). Par contre les nappes souterraines superficielles restent très hautes, les sols gorgés d'eau (notamment en forêt d'Orléans). Ainsi les pluies à caractère orageux que l'on connait et/ou encore possibles s'écoulent directement et beaucoup plus rapidement que d'habitude vers les cours d'eau et le canal. Ceux-ci restent donc très surveillés même si aucun épisode pluvieux important et général n'est actuellement prévu par Météo France.

La hauteur des nappes superficielles et les énormes quantités d'eau encore stockées expliquent qu'il est difficile, voire vain, de vider certaines caves, y compris dans des zones situées relativement en hauteur. De même de l'eau continue de stagner sur certaines terres, cultivées ou non. Il n'y a malheureusement pas d'autre solution que d'attendre un écoulement naturel

"Fontis" et affaissements de terrain

Dans une moindre ampleur qu'à Chécy ou à Gidy, des “fontis” ont été repérés à Mardié, y compris dans des secteurs qui n'ont connu aucune inondation. Il s'agit d'effondrement des cavités et réseaux souterrains naturels. Ces réseaux sont très importants dans notre sous-sol calcaire (roche - lentement - soluble dans l'eau). Ils ont été très fortement perturbés par les écoulements exceptionnels de ces dernières semaines. Des gouffres plus ou moins larges et profonds, des affaissements de terrain se sont produits et peuvent se produire.

Si vous repérez, dans votre propriété ou dans tout terrain, un trou, un affaissement suspect il convient de ne pas s'en approcher, d'en empêcher l'accès par les enfants ou les animaux domestiques et d'en aviser dans le plus brefs délais la mairie qui prendra les contacts nécessaires avec la protection civile pour évaluer l'ampleur du phénomène et prendre les mesures appropriées.

Pollution

Si des hydrocarbures se sont déposés autour ou dans votre habitation, il convient d’être prudent. Le nettoyage est complexe. La préfecture a édité une série de conseils à suivre (à télécharger ou à consulter en mairie)

Solidarité - aide aux sinistrés

Deux numéros de la mairie
02 38 46 69 69 (heures ouvrables) 06 13 79 66 68 (hors heures d'ouverture de la mairie, en cas d'urgence)

Un certain nombre de personnes ou familles sinistrées restent relogées. Certaines habitations devront être séchées et ne seront pas habitables pendant quelques semaines :

Si des personnes possèdent des logements vacants à Mardié, qu'elles pourraient mettre à disposition de familles sinistrées, elles peuvent contacter la mairie aux numéros ci-dessus.

Des secours financiers de l'État, du département, de la CAF ont été débloqués. Il ne s'agit pas d'indemnisations - qui sont du ressort des assurances - mais d'aides d'urgences destinées aux ménages qui ne peuvent attendre les premiers versements ou supporter les franchises des assurances.

Les équipes municipales ont informé les habitants des zones les plus touchées et ont contacté directement les personnes qui avaient signalé leurs difficultés ou qui avaient été repérées. Pour tout renseignement, contacter la mairie.

Il n'est plus nécessaire de faire des dons (vêtements) pour aider les sinistrés. Par contre l'aide matérielle pour le nettoyage reste nécessaire auprès de certaines personnes, notamment après le passage des experts (qui peut n'avoir lieu encore que dans plusieurs jours).

Certains commerçants ou entreprises consentent de fortes réductions aux sinistrés pour le renouvellement de matériel électroménager ou de produits de peinture. S'adresser à la mairie qui délivrera une attestation et indiquera les commerçants participant à ces opérations.

Il est possible aussi d'avoir une aide psychologique. Contacter la mairie qui mettra en relation avec des professionnels qui se sont proposés.

Déchets (mis à jour 20-06 à 17h30)

L'Agglo nous informe que les conteneurs vont être retirés à partir du 21 juin. Il semble que, à Mardié comme dans d'autres communes, un certain nombre de personnes aient profité de la présence de ces bennes pour y déposer des déchets ou des encombrants sans rapport avec les inondations. Ce manque de civisme est déplorable.

Pour l'électroménager, si vous vous faites livrer de nouveaux appareils, il faut faire reprendre l'ancien matériel par le livreur, il en a l'obligation.

S'il vous reste de gros déchets (experts pas encore passés) et si vous n'avez pas la possibilité de vous en débarrasser par vos propres moyens (apport en déchèterie), il convient, le moment venu, de les regrouper et de contacter la mairie qui étudiera les moyens à mettre en œuvre.

Les agents des services techniques ont énormément œuvré pour aider les sinistrés. Ils ont pris beaucoup de retard pour les travaux d'entretien ordinaires et néanmoins indispensables et ne pourront dorénavant intervenir que dans les cas de force majeure.

Rappel : en tout état de cause, les produits chimiques (peintures, produits de jardinage…), doivent absolument être déposés en déchetterie (risques de pollution, de mélanges dangereux).

Pour tout renseignement, contactez le service qualité déchet à l'Agglo : 02 38 56 90 00 .

Eau et assainissement

L'eau du réseau de Mardié est potable. Des analyses sont effectuées quotidiennement par la Nantaise et sont toutes parfaitement conformes. Les têtes des puits de forage ne sont pas situés dans des zones ayant été inondées et les installations ne sont donc pas touchées par les eaux polluée. S'il y avait le moindre doute, si un problème était détecté, l'ensemble de la population serait immédiatement informé par tous les moyens appropriés.

Attention aux adoucisseurs : certains adoucisseurs ont été inondés et emplis d'eau polluée. Dans ce cas, l'eau adoucie risque très fortement de ne plus être propre à la consommation. Il faut faire nettoyer et vidanger votre appareil par une société spécialisée avant d'utiliser l'eau qui en sort.

Les stations d'épuration de l'Agglo sont saturées. Celle de Chécy, très fortement impactée, tourne encore au ralenti. il est demandé aux usagers de limiter au maximum les rejets. De fortes amendes seront prononcées envers ceux qui continuent à déverser des eaux pluviales dans les réseaux d'assainissement.

Cuves à fioul, dépôts de mazout, fosses septiques

De nombreuses cuves à fioul ont été inondées et sont remplies d'eau. Il ne faut pas les vidanger soi-même (risque d'intoxication et de pollution), mais faire appel à une société spécialisée - qui sera à même, dans certain cas, de récupérer une partie du combustible.

Cette opération doit être prise en charge par les assurances : faites établir une facture. En cas de non prise en charge (cas, notamment, des cuves qui ne seraient pas à l'intérieur des maisons), l'AgglO pourra la rembourser : pour cela il faut demander une facture et un justificatif de non prise en charge par votre assurance.

Pour les maisons disposant d'un assainissement individuel, il convient de même de faire vidanger et curer les fosses septiques.

Séchage et réhabilitation des maisons

Avant tous travaux de réhabilitation des maisons, il convient de les sécher. L'humidité résiduelle dans les murs et les sols peut être dangereuse (moisissures, risques électriques, fragilisation de certaines structures) et vouerait à l'échec toute réparation ou tentative de remise en état.

Des société de location de matériel disposent d'appareils appropriés - mais probablement ne sont-ils adaptés que pour les cas les moins graves. Pour les maisons les plus atteintes (de plain-pied notamment) il faut faire appel à une société spécialisée (société de nettoyage industriel).

Un document a été élaboré par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) pour le ministère de l'environnement. Ce livret proposent énormément de conseils très utiles. Vous pouvez le télécharger (25 pages) avec ce lien ou venir en chercher une copie papier en mairie.

Assurances

L'état de catastrophe naturelle a été prononcé pour la commune de Mardié le 8 juin 2016.

Cela va permettre d’accélérer les indemnisations. Il convient de faire une déclaration dans les 10 jours suivant la publication de l’arrêté au Journal Officiel (le 9 juin), soit jusqu'au 19 juin.

Certaines compagnies réclament une attestation de l'état de catastrophe naturelle. Dans ce cas, adressez-vous à la mairie qui l'établira immédiatement. Le plus souvent une copie de l'arrêté suffit.

L'ANIL a mis à jour une brochure Intempéries et assurances téléchargeable et en disponible en version papier à la mairie. Nous mettrons tout en œuvre pour vous aider dans vos démarches.

La FFSA (Fédération Française des Sociétés d'Assurance a un site très bien fait qui comporte des fiches d'information très utiles. En particulier « Questions-réponses sur votre assurance en cas de catastrophe naturelle » ou « Inondations, l'indemnisation des dommages en cas de catastrophe naturelle »

Il est très vivement conseillé de consulter ce site qui semble le plus précis sur le sujet tout en étant parfaitement abordable. La mairie peut, le cas échéant, procéder à des impressions si vous n'avez pas ou plus la possibilité de le faire.

L'Adil (Agence départementale d'information sur le logement) se mobilise et se tient à la disposition de tous les Loirétains, dont le logement aurait été sinistré, et qui souhaiteraient obtenir un conseil juridique sur leur situation (assurance, relations propriétaires-locataires...).
Conseils gratuits au 02.38.62.47.07

Les leçons à tirer de la catastrophe

Les maires des communes riveraines du Cens et du Canal ont écrit une lettre au préfet pour exiger d'une part une analyse complète et objective des phénomènes qui ont affecté nos territoires, d'autre part de mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour éviter qu'une telle catastrophe ne se reproduise.

Nous vous tiendrons informés des réponses que nous ne manquerons pas de recevoir à ces questions essentielles.

Balbucam

Une expérience unique en France

Un couple de balbuzards filmé en direct sur son aire de reproduction à Mardié

L’association Mardiéval a installé une caméra en haut du grand séquoia qui abrite un nid de balbuzards pêcheurs, dans les bois de Latingy.

De 8h à 22h, on peut suivre en direct la vie de ces grands et beaux oiseaux sur le site " BalbuCam "

Le couple est arrivé fin mars. Après les accouplements, 3 œufs ont été pondus et les éclosions ont eu lieu entre le 18 et le 22 mai. Il y a donc eu 3 poussins dans le nids, protégés et nourris par les deux parents.

Malheureusement les intempéries des 30 et 31 mai ont provoqué le décès de deux des poussins et il n'en reste plus qu'un sur lequel les parents veillent jalousement.

Foyer Jeunes

Renseignements et inscriptions au 06.68.96.22.63 / 02.38.58.21.31

Inscription pour le mois de juillet auprès de Centre de Loisirs

École de musique

Inscriptions - Rentrée 2016

Les lundis 6 et 13 juin de 18h à 19h ou sur rendez-vous
Salle de cours de Mardié - route de Donnery (ancienne Poste)
02.38.91.44.40 / 06.86.82.95.86

Aménagement de la rue de la Durandière

Les travaux d'aménagement de la rue de la Durandière ont pris du retard du fait des intempéries mais avancent à nouveau normalement. La circulation dans la rue est interdite sauf aux riverains ; une déviation est mise en place.

Retrouvez l'article complet et le document de présentation du projet dans la rubrique travaux.

Inscription Halte Garderie

Les inscriptions à la halte garderie « L’île aux enfants » pour la rentrée de septembre 2016 sont ouvertes.

Les familles souhaitant inscrire leur enfant pour le courant de l’année scolaire 2016-2017 peuvent venir dès à présent retirer les dossiers d’inscriptions. Les nouvelles naissances prévues en fin d’année 2016 et en 2017 peuvent également réserver leur place pour l’année 2017.

Les informations et les dossiers d’inscriptions se font sur place à la halte garderie « L’île aux enfants », à coté du centre de loisirs des coteaux, rue du Clos Saint Martin, les lundis, mardis ou jeudis de 8h30 à 11h et de 15h à 17h30.

Renseignements au 02.38.81.07.95

Enquête Publique SIBCCA

Restauration des cours d’eau du bassin versant de la Bionne

Une enquête publique de 32 jours, du 17 mai au 17 juin 2016 inclus, est ouverte sur la demande du Syndicat Intercommunal des Bassins Versants de la Bionne, du Cens et de la Crénolle et de leurs Affluents (SIBCCA), en vue d'obtenir l'autorisation, avec déclaration d'intérêt général, d'effectuer les travaux de restauration des cours d'eau du bassin versant de la Bionne, sur les communes de Loury, Trainou, Chanteau, Marigny-les-Usages, Vennecy, Boigny-sur-Bionne, Mardié, St Jean-de-Braye, Chécy et Combleux

La commune de Mardié est concernée pour la partie ouest du secteur des Breteaux (bassin de l'Ivoirie).

Pour plus d'info cliquez ici.

Civisme et règles de bon voisinage

Pour assurer la tranquillité et la qualité de vie de chacun, quelques règles de voisinage sont à respecter. La production de bruit, y compris par des animaux ou pour toutes formes de travaux, est règlementée sur notre commune. Le brûlage des déchets est interdit.

Suivez ce lien pour connaître la règlementation et les conduites à tenir.