Année scolaire 2019-2020

Vacances de la Toussaint 2020 - Disney


Le monde imaginaire.... semaine n°4

Semaine du 27 au 31 juillet 2020

Le monde imaginaire.... semaine n°3

Semaine du 20 au 24 juillet 2020

Le monde imaginaire.... semaine n°2

Semaine du 13 au 17 juillet 2020

Le monde imaginaire... du Centre des Coteaux

Semaine du 06 au 10 juillet 2020

Retour sur la première semaine... en compagnie de Sangoku, la Fée clochette, Pique-tout, Farcette et bien d'autre !

Halloween au restaurant scolaire

« Nos mers ne sont pas des poubelles »

Un projet a été mis en place au centre de loisirs des Coteaux sur les mercredis pendant les mois de septembre et octobre.
Ce projet portait le nom de « nos mers ne sont pas des poubelles ».

L’animatrice a voulu faire passer le message comme quoi il y avait trop de déchets dans les mers, notamment trop de plastique.
L’objectif est que les enfants se rendent compte par des vidéos et des explications de ce que cela engendre (moins de poissons, mortalité des animaux due au plastique ingéré et qui les handicape, pollution des mers…)

Ce constat a intéressé une quinzaine d’enfants qui se sont investis dans ce projet. Avec eux, nous avons mis en place des affiches, des mini-publicités. Nous sommes allés le mercredi 2 octobre sur les bords de Loire, à la Binette à Bou, où nous avons ramassés les déchets.

Nous avons trouvés beaucoup de plastiques, de papiers, de bouteilles, de capsules de bouteilles, avec des choses plus improbables les unes que les autres, comme des briquets, des semelles de chaussures… Nous avons également ramassé les mégots de cigarettes.

En 1h30 environ, nous avons ramassé l’équivalent de 2 bouteilles d’un litre et demi de mégots ainsi qu’un sac poubelle d’à peu près 4 kg de déchets.
Les enfants ont pu se rendre compte avec cette démarche que les gens ne respectaient pas notre environnement comme ils le devraient.

Sur le dernier mercredi de cette période, nous avons sensibilisé les autres enfants qui n’ont pas participé à ce projet en leur faisant part du ressenti de chacun et en leur montrant des vidéos explicatives ainsi que les « publicités » que les enfants ont tournées eux-mêmes.

On espère ainsi que chacun d’entre nous prennent conscience des dégâts que nous faisons subir à notre planète.