Le Canal d’Orléans

La Commune de Mardié est riveraine du canal d’Orléans.

Le canal d’Orléans a été creusé à la fin du XVIIe siècle (de 1676 à 1692) pour relier la Loire (depuis Combleux) à la Seine, via le Loing qu’il rejoint à Buges, près de Montargis. L’initiateur en est Robert Mahieu (qui a été enterré dans l’église de Mardié). Dès 1679, le canal passe sous le contrôle de Philippe, frère de Louis XIV et Duc d'Orléans. Lui et ses descendants en resteront propriétaires jusqu'à la Révolution.

De Combleux à Fay-aux-Loges, le canal suit la vallée du Cens. Le bief de partage entre le côté Loire et le côté Seine se situe entre Combreux et Grignon, à 124 m d'altitude. Le canal est alimenté en eau par les étangs et les rivières de la forêt d'Orléans.

Tous les aspects de l'histoire et de l'économie du canal sont très bien exposés sur Wikipedia. Et pour en savoir plus sur le canal à Mardié, lisez la suite de l'article.

Le port et l'écluse de Pont-aux-Moines

A Mardié, le canal traverse les terres qui appartenaient au prieuré, qu'il coupe en deux et dont il précipitera le déclin. A l'origine, le canal quittait la Loire à Combleux (ce n'est qu'en 1920 que sera achevé le bief de Combleux au quai du Roi, à Orléans). L'écluse de Pont-aux-Moines était donc la première que devaient franchir les bateaux qui “remontaient” vers le Loing et c'est là qu'étaient perçus les droits de navigation - du moins tant que le canal appartenait au Duc d'Orléans, jusqu'à la Révolution. Du reste, Robert Mahieu, le constructeur du canal, en a été le premier contrôleur, installé à Pont-aux-Moines. C'est là qu'il s'est marié et que ses enfants sont nés. Il est enterré dans l'église de Mardié.

C'est à Pont-aux-Moine aussi que siégeait la justice du canal (en fait la justice du Duc d'Orléans) qui traitait de toutes les affaires survenant sur le domaine du canal de la Loire à Grignon (braconnage, vol de matériaux, etc…). Les anciens bâtiments administratifs du canal n'existent plus. Le port de Pont-aux-Moines est aménagé en 1774.

L'actuelle maison éclusière date des années 1880, de même que l'écluse elle-même qui a été rénovée dans le cadre du plan Freycinet de 1879. Elle est donc au gabarit Freycinet (39 m de long, 5,20 m de large, pour permettre le passage de péniches de 38,5 m sur 5,05 m pour 300 ou 350 tonnes). On notera sur les cartes anciennes que les portes amont étaient initialement actionnées par deux grands bras de bois. Elles sont aujourd'hui actionnées par mécaniquement à chaque passage de bateau ; elles sont aussi dotées de vannes automatiques pour réguler le niveau de l'eau.

Gestion et aménagements touristiques du canal

Le canal d’Orléans est géré par le syndicat mixte de gestion du canal d’Orléans (SMGCO), 61 bis route de Nestin à Fay aux Loges, : 02.38.46.82.90

Cet organisme est rattaché au Conseil Général du Loiret. Son objectif est d'entretenir les berges et de réguler la hauteur des eaux du canal : éviter les crues en période de hautes eaux, alimenter tous les biefs en périodes de sécheresse.

L’aménagement du chemin de halage traversant le village permet la pratique du jogging, de la randonnée pédestre (GR.32 sentier de la vallée des Rois), du V.T.T. La navigation à bord de canoë-kayak ou d’embarcations sans moteur est autorisée (location à Chécy Nautic , 77 avenue de Gien, : 02.38.91.35.00).

Pique-nique possible sur des aires aménagées.

L’Oussance, un bateau promenade effectue des mini-croisières à partir d’un embarcadère situé à côté de l’écluse de Pont-aux-Moines à Mardié.
Voir le site de l'Oussance


En aval, L’Oussance se rend à Combleux après le passage de l’écluse de Pont-aux-Moines.

En amont, il navigue jusqu'à Fay aux Loges après le passage de l’écluse de Donnery.

La pêche a de nombreux adeptes dans un environnement exceptionnel. La portion du canal traversant Mardié est gérée par la Société de Pêche « LE BROCHET », 20 rue du Moulin d’Avaux à Donnery.

Cette société assure l’alevinage et l’organisation de concours de pêche.
Les permis de pêche peuvent être retirés au café-tabac Le Duquesne à Donnery : 02.38.59.21.77


Une association, l'ANCO, dont la commune de Mardié est partenaire, milite pour la valorisation du patrimoine et du tourisme et pour la navigation sur le canal d'Orléans. Nombreuses informations sur son site.

La "loge" de Genon et le canal à la Fontaine Saint-Martin