La viticulture en Orléanais et à Mardié

Il n'y a, aujourd'hui, presque plus de vignes à Mardié dont l'histoire est pourtant très fortement marquée par la viticulture.

Mardié était, en effet, située au cœur du vignoble de l’Orléanais qui s’étendait tout le long du Val de Loire, de Châteauneuf à Beaugency. Celui-ci remonte, semble-t-il, au haut Moyen-Âge. Les vins de l'Orléanais – surtout les blancs – étaient alors fort réputés pour leur qualité. Mais, dès la fin du XVIe siècle, bon nombre de vignerons, profitant de la proximité de la capitale, vont privilégier la quantité sur la qualité pour écouler des vins bon marché (surtout des rouges) vers les cabarets et tavernes de Paris. Toutefois, même si, à Mardié comme ailleurs, on a alors cherché à commercialiser en masse des vins médiocres, on a su aussi y maintenir une tradition de qualité jusqu'au XIXe siècle grâce, notamment, à certains cépages dont notre terroir s'était fait une spécialité.

La fête de la Saint Vincent

Bien que la viticulture ait pratiquement disparu à Mardié, Saint Vincent, le patron des vignerons, y est célébré chaque année lors d'une fête très originale et très vivante